WeWard double ses revenus avec Playtime d’adjoe tout en animant la base de ses utilisateurs les plus engagés

Éditeur WeWard
App WeWard
Region France, Belgique

Contexte

En 2019, Tanguy de La Villegeorges, Nicolas Hardy et Yves Benchimol cherchent à développer une application qui donnerait envie de quitter le bureau pour passer plus de temps dehors afin de lutter contre la sédentarité. Le concept de WeWard est né: une application qui a pour but de vous motiver à marcher un peu plus chaque jour tout en obtenant des offres de cashback par le biais de visites dans des boutiques ou musées partenaires là où vous vous trouvez. Pour chaque pas et chaque achat, l’utilisateur reçoit des récompenses qu’il peut percevoir par la suite. Aujourd’hui, WeWard est l’une des applications les plus populaires en France.

Challenge

En 2020, le contrecoup de la pandémie et les restrictions qui s’en sont suivies ont impacté les possibilités d’actions de Weward auprès de leur audience, ce qui les a conduit à repenser leur business model pour inclure d’avantage d’expériences utilisateurs in-app et diversifier leurs sources de revenus. Après avoir étudié l’opportunité de Playtime, Tanguy de WeWard a considéré que Playtime d’adjoe pourrait être l’expérience parfaite en complément du concept originel de son application.

Solution

Afin d’augmenter ses revenus Weward a ajouté Playtime d’adjoe dans son application: un ad format qui récompense les utilisateurs au temps passé à jouer sur une application partenaire tout au long de l’expérience de jeu.

2x
les revenus des utilisateurs engagés
30%
du chiffre d’affaires global
+10%
d’augmentation du nombre d’ouvertures d’applications par utilisateur

Resultats:

L’ajout de Playtime dans l’expérience utilisateur de l’application Weward a permis une augmentation significative de leurs revenus. Playtime d’Adjoe est devenue l’une des plus importantes sources de revenus en plus de celle apportée par leur concept. Ce qui rend cette expérience complémentaire est qu’elle est très similaire à leur business model: Playtime offre aux utilisateurs la chance de monétiser des activités auxquelles ils se livrent déjà en dehors de l’application WeWard. Permettre à WeWard de capitaliser sur l’usage habituel de ses utilisateurs et de leur mobile leur a offert une nouvelle source de revenus stable.

Tanguy et Yves ne voulaient pas dévier du concept original de Weward qui a pour mission de motiver les utilisateurs à sortir dehors. En testant Playtime, ils se sont rendus compte qu’ajouter des apps de jeux ne compromettait en rien l’expérience utilisateur. Cela n’a pas cannibalisé leur business model mais au contraire a dynamisé la communauté d’utilisateurs actifs, qui représente approximativement 15% de leur base utilisateurs, en leur permettant d’augmenter leur nombre de récompenses. WeWard a pu constater que ce sous-groupe était à l’origine de l’augmentation significative des revenus générés par Playtime. Tanguy, l’un des fondateurs décrit ceux qui interagissent avec Playtime comme étant les utilisateurs les plus actifs et les impactants.

L’expérience complémentaire de Playtime conduit également à la découverte d’applications partenaires. Après quelques minutes de jeu, les utilisateurs reçoivent une notification toast au sujet des récompenses accumulées qui les invite à retourner sur WeWard afin de les collecter, et les ré-engagent par la même occasion. L’intégration de Playtime a entraîné une hausse de 10% en termes d’ouverture et de découverte d’applications partenaires ainsi qu’un engagement plus impactant des utilisateurs les plus actifs.

Ce qui rend Playtime un partenaire stratégique pour WeWard, c’est la capacité de son ad unit à fédérer une petite portion de ses utilisateurs les plus actifs, d’augmenter leur taux d’engagement et de les transformer en une source de revenue significative. Cela permet à WeWard de se concentrer sur sa mission principale tout en développant l’adhésion de ses utilisateurs les engagés, ceux qui lui génèrent le plus de revenus.

Futur

Tout en étant l’une des applications les plus utilisées en France, Tanguy et Yves cherche à se développer au-delà de leur base d’utilisateurs français et belges, dans de nouveaux pays. Le partenariat entre adjoe et WeWard pourra alors croître en même temps que l’application s’implante dans de nouveaux pays comme l’Espagne, le Royaume-Uni ou encore l’Allemagne avant de se lancer sur des marchés plus internationaux.

“Je suis particulièrement satisfait de ce partenariat avec adjoe, tant sur le plan financier que les performances techniques des équipes qui nous accompagnent. Toujours réactifs et présents pour répondre à nos questions. Nos utilisateurs sont ravis. J’espère que nous continuerons d’avoir un partenariat florissant.”
Tanguy de La Villegeorges, Co-Fondateur, WeWard